Mission et Vision

Les pays couverts par l'AFRITAC de l’Ouest mettent en œuvre des politiques de stabilité financière et de promotion de la croissance afin d’atteindre leurs objectifs de réduction de la pauvreté. Dans ce cadre, le Centre a ciblé les domaines définis dans les documents de stratégie pour la réduction de la pauvreté (DSRP) des pays bénéficiaires relevant de ses sphères de compétence:

Mission et vision

L’AFRITAC de l’Ouest fournit de l'assistance technique dans six domaines :

 

Politique et gestion des recettes douanières et fiscales:
    • Appui à la conception et à la simplification des régimes fiscaux;
    • Appui à la planification et à la mise en œuvre des réformes fiscales;
    • Elaboration de cadres législatifs pour l'administration des douanes et des impôts;
    • Modernisation des structures, des procédures, et des systèmes d’informations ;
    • Mise en place d’outils de gestion et de contrôle des performances; et
    • Appui à l’intégration régionale et à la facilitation des échanges.

Plus de détails

Gestion des dépenses publiques :

    • Accompagnement des administrations financières dans le renforcement de la rigueur, de la transparence et de l’efficacité de leurs systèmes comptables et budgétaires ;
    • Accompagnement des administrations comptables dans la transition vers la mise en œuvre de la comptabilité patrimoniale ;
    • Développement des outils budgétaires destinés à l’allocation sincère et efficace des ressources et à leur pilotage en cours d’exercice ;
    • Renforcement des capacités des administrations financières à travers l’organisation de formations et d’ateliers ;
    • Amélioration des mécanismes et procédures d’exécution des budgets ;
    • Renforcement des systèmes d’information pour obtenir des restitutions budgétaires et comptables exhaustives et fiables, des systèmes d’information mieux articuler entre eux et identifier les besoins d’évolution des systèmes existants ;
    • Elaboration et mise en œuvre d’outils et de méthodes de budgétisation et de pilotage de la masse salariale publique ; et
    • Amélioration de la gestion de la trésorerie

Plus de détails 

Gestion de la dette :
  • Analyse de la viabilité de la dette ; adoption de politiques nationales d’endettement et formulation de stratégies à moyen terme de la dette ;
  • Programmation et émission de titres publics des administrations, en collaboration avec la BCEAO et développement du marché régional de la dette publique ;
  • Renforcement du cadre organisationnel et opérationnel de la gestion de la dette ;
  • Assistance dans la préparation de la renégociation de la dette dans le cadre de l’IPPTE ; et
  • Fiabilisation de la base de données et Analyse des risques sur le portefeuille de la dette.

Plus de détails

Supervision et restructuration bancaire :

    • Appui pour une refonte vers une supervision bancaire basée sur les risques et aide au renforcement de l’arsenal juridique et réglementaire des Etats en matière de résolution de crise bancaire ; et;
    • Evaluation des banques en difficultés et mise en œuvre de mesures de restructuration qui préservent la stabilité financière et les deniers publics.

Plus de détails

Statistiques macroéconomiques et financières :

    • Appui pour la participation des pays au Système général de diffusion des données (SGDD) ou à la norme spéciale de diffusion des données (NSDD) du FMI;
    • Amélioration de la qualité des statistiques macroéconomiques dans le domaine du secteur réel (comptabilité nationale) et des finances publiques (tableau des opérations financières de l’Etat);
    • Appui pour l'utilisation par les pays des notions et des méthodes internationalement reconnues de compilation, de transformation et de diffusion des données ; et
    • Aide à la transposition des directives UEMOA sur les statistiques de finances publiques.

Plus de détails

Analyse et prévision macroéconomiques :

  • Appui à la mise à niveau des dispositifs institutionnels
  • Amélioration des dispositifs de suivi de la conjoncture et de prévision des recettes fiscales
  • Amélioration des modèles de cadrage macroéconomiques, de simulation de chocs externes ou d’impacts de politique économique
  • Renforcement des capacités, identification et partage des bonnes pratiques régionales et internationales